Accueil | Coin lectures & écritures

Les clés pour débuter l’écriture d’un roman et se faire publier !

16/10/2017

Hey !

J’espère que tu vas bien ! Installe-toi confortablement derrière ton écran, sous un bon plaid tout doux avec une boisson chaude et viens me rejoindre dans cet espace dédié à l’amour des mots !

Dans ce coin réservé aux lectures & écritures, tu y trouveras mon tout premier billet sur « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ! » de Raphaëlle Giordano. 



Aujourd’hui je vais te parler d’un livre réalisé par un romancier né aux Etats Unis, auteur de livres de science-fiction et de thriller, Bob Mayer.

Paru aux éditions Eyrolles, « Ecrire un roman et se faire publier » est un livre pratique, idéal pour débuter dans l’écriture !

Il se révèle très agréable à la lecture et réponds aux problématiques qui fourmillent dans la tête des écrivains en herbes que nous sommes !

Il aborde les différentes étapes de construction du roman, de la préparation au commencement de l’écriture et va plus loin en donnant des conseils détaillés pour proposer son manuscrit à un éditeur.

Il s’agit de décortiquer, à travers différents outils (environnement, idée de départ, préparation, histoire …) la réalisation de notre première histoire ou tout simplement d’améliorer la qualité de nos écrits.

Il ne faut pas le voir comme un livre qui « apprends » à écrire mais qui « aide » à écrire », à être « organisé » !

Pourquoi accorder de l’importance à l’organisation dans l’écriture d’un roman ?

La réponse est simple … 

Schématiquement ça donne ça :

  • Une idée de base + travaux préparatoires (personnages, cadre spatio-temporel…) + histoire (incipit, intrigue, point culminant) + résolution.

L’organisation du processus créatif est essentielle si tu veux parvenir à la fin de ton récit.

L’idée de base ne se suffit pas à elle-même !

Si tu veux que ton histoire soit intéressante et ne pas l’abandonner en cours de route tu dois prendre le temps d’approfondir certains points.

Par exemple, tu veux écrire une histoire d’amour entre deux étudiants d’un groupe d’amis, tu ne peux pas commencer sans d’abord situer le lieu de l’action, ni sans entrer dans les détails des personnages (fouiller l’état psychologique, les relation sociales, aspirations, leurs traits de caractères …). Tu ne peux pas non plus faire une histoire lisse sans aucun conflit (intérieur/extérieur), éléments perturbateurs de l’action.

Imaginons la scène,

Une salle d’un établissement scolaire est ouverte aux lycéens pendant la journée pour prendre un café, étudier en groupe, discuter.

Là c’est le lieu de l’action !

Deux groupes d’étudiants doivent travailler ensemble sur un projet commun, la réalisation d’un court métrage en noir et blanc en respectant une thématique, le romantisme.

Nos deux étudiants vont vivre une histoire d’amour passionnée.

L’idée de base c’est la relation amoureuse entre nos deux personnages.

Les deux étudiants que l’on va appeler Lise et Grégoire apprennent à se connaitre.

Julie est jalouse de l’alchimie qui commence à se nouer entre les deux jeunes cinéastes.

Julie est l’élément perturbateur, elle va rentrer en conflit et empêcher le rapprochement des deux protagonistes.

Elle va développer des stratagèmes pour que Lise et Grégoire s’évitent.

C’est en étudiant la psychologie qu’elle parvient à les manipuler.

Elle s’est que Grégoire, discret et pudique, n’oserait pas dévoiler de lui-même ses sentiments, tandis que Lise, rancunière et bornée, pensera que Julie dit la vérité.

Donc il est nécessaire pour la richesse de tes histoires que tu t’attarde sur les travaux préparatoires. C’est l’étape obligatoire !

Un bon outil que j’utilise c’est le tableau papier ou « paperboard ». J’ai organisé mon histoire en la divisant en parties, chapitres ? Dedans, je mentionne les personnages, l’action clé, le lieu. En quelques lignes, il s’agit d’être concise. Ça permet d’éviter de devoir tout relire en cas de longue interruption dans l’écriture. C’est un peu comme une fiche de lecture chronologique. Tout reste modifiable mais cela simplifie grandement le travail de relecture et de correction.

Et le talent ?

Il est évident que des génies de la littérature existent mais je reste convaincue que tout le monde est capable d’écrire et que des conseils avisés permettent d’améliorer notre écriture.

Et pour développer son imagination, il faut rester curieux et beaucoup lire ! Le talent se perfectionne, il faut se fixer des objectifs quotidiens.

Par exemple, j’essaye d’écrire 1 heure par jour.

Comment as-tu commencé l’écriture de ton premier roman ?

L’inspiration n’est pas toujours là ! Parfois on a des idées intéressantes mais pas assez pour écrire un roman de 300 pages !

J’avais envie d’écrire une histoire avec un début et une fin. J’ai donc réfléchi à ce que j’aimerai écrire comme type d’histoire. Je voulais que ça parle d’amour, que le personnage principal soit une jeune femme.

J’avais en tête la scène d’ouverture du roman et la profession exercée par son héroïne.

Et si mon héroïne était … et aussi … Je souhaitais écrire une histoire d’amour avec des scènes osées. J’ai travaillé ensuite la psychologie de mes personnages, comme une toile, avec les liens entre eux. J’ai poussé le vice jusqu’aux détails de l’adolescences de mes protagonistes puisqu’elles étaient nécessaires à mon histoire et pour ne pas avoir d’incohérence.

J’ai passé plus d’un mois sur le travail de préparation, même si j’avais déjà écrit mon premier chapitre, pour que tout soit logique. Maintenant, je suis à la partie la plus plaisante selon moi, la phase créative. Je laisse mes personnages orienter l’histoire. Rien n’est fixé, la trame est posée mais tout le reste peut bouger.

L’essentiel étant de rester fidèle à l’idée de base de l’histoire !

J’attaque le chapitre 6 ou peut-être 7 au moment où tu liras ce billet ! Je compte poster le premier chapitre lorsqu’il sera intégralement terminé.

Donc tu l’auras compris, si tu veux te lancer dans l’aventure, n’hésites pas un instant à te procurer ce livre ! Dans le même genre, si tu souhaites peaufiner tes dialogues, « L’anatomie du scénario » de John Truby édité chez Michel Lafon est une autre pépite !

J’espère que cet article t’a plu, si c’est le cas n’hésites pas à partager et commenter juste en dessous de l’article. Je me ferais un plaisir de te répondre !

Et toi ? Est-ce que tu écris ? Quel est ton genre préféré ?

Je t’embrasse,

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz